Claire Didier,

technico-commerciale chez Clément

Labellisé Imprim’Luxe

INTERVIEW

Toujours souriante, optimiste de nature, celle qui fut particulièrement présente sur le stand Imprim’Luxe du Salon PCD Packaging Première courant janvier méritait bien que l’on prenne un peu de temps pour faire plus ample connaissance.

I’L. Vous êtes aujourd’hui technico commerciale chez Clément. Comment êtes-vous arrivée là ?

CD. Très simple ! A l’issue de mes études de comptabilité dans la région Est, je suis entrée dans l’entreprise un peu par hasard, et j’y suis restée. J’ai occupé pas mal de postes, des plus humbles aux plus techniques, ce qui me permet d’avoir une bonne vision du métier.

I’L. Justement ce métier, quel est-il ?

CD. C’est un job assez complet centré autour du service client, du conseil et du développement. Il fait appel à différentes qualités, de l’écoute active aux propositions créatives en passant par la mise en place de devis et bien sûr le suivi commercial.

I’L. Vous devez beaucoup vous déplacer, je suppose ?

CD. Oui, la parenthèse Covid avait modifié notre façon de travailler, mais depuis que les choses ont repris leur cours « normal », j’ai repris la route pour rendre visite à nos clients et je sillonne la France une ou deux fois par mois.

I’L. Justement, comment se porte l’activité ?

CD. Nous ne sommes plus très nombreux à exercer le métier de relieur-brocheur en France. Beaucoup de nos concurrents ont arrêté mais ce n’est pas pour cela que nous récupérons leur business : le marché s’appauvrit, il y a moins d’exigence, moins d’attentes, moins de créativité ; comme ailleurs, on recherche plutôt du simple et du prix.

I’L. Pas très bon pour le savoir-faire, tout çà ?

CD. C’est vrai que de nombreux anciens sont partis à la retraite, emportant avec eux
des compétences, des astuces et de la curiosité ; nous exerçons des métiers passion, il faut répondre à des demandes, certes, mais il faut aussi pouvoir imaginer des choses, transformer des idées pour apporter des solutions auxquelles le client n’avait pas forcément pensé.

I’L. Comme le coffret « Fascinants façonnages » que vous montriez au Salon de la Porte de Versailles ?
CD. Oui tout à fait, Clément a voulu montrer les différentes techniques du façonnage présentées sous la forme d’un bestiaire composé de plus de 20 supports différents. Nous avons travaillé avec une agence de communication et le résultat rencontre beaucoup de succès. Il rappelle aux professionnels des arts graphiques, imprimeurs, agences et graphistes l’étendue des possibilités que nous mettons à leur disposition.

I’L. Vous croyez donc toujours au papier !
CD. Oui bien sûr, et nous ne sommes pas les seuls : les très nombreux participants au Salon PCD ont montré que l’on pouvait faire des prouesses à partir du support papier et que le digital n’était pas un ennemi mais un partenaire. Le papier imprimé c’est plus que du papier, c’est un objet qui procure des émotions, un plaisir physique, des sensations. On le voit même dans la PLV, les étiquettes de plus en plus sophistiquées ou même les petits carnets qui plaisent toujours autant !

I’L. Et Imprim’Luxe dans tout çà ?
CD. Clément est adhérent depuis le début de l’aventure en 2013. Participer à Imprim’Luxe fut pour nous une évidence : nous défendons le Fait en France et nous travaillons obligatoirement avec un éventail de professionnels à qui nous apportons des choses et qui nous apportent des expériences. C’est dire si nous apprécions les rencontres et visites d’usines ! Travailler en synergie, dépasser le stade de la méfiance, échanger comme nous le faisions par exemple avec Japell-Hanser, c’est hyper important, c’est comme cela que la profession avance.

I’L. On ne change rien alors ?
CD. On peut toujours faire mieux, mais des réunions comme celle consacrée à la RSE par exemple sont parfaites. Nous y avons appris beaucoup, aussi nous sommes friands des rencontres et échanges intra-professionnelles. Et bien sûr des moments de convivialité comme le dîner des dix ans. Et comme je le dis, on aura toujours besoin de papier, d’imprimeurs et de façonniers !

Clément / www.clement-sa.fr